AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 we push away the unimaginable /leigh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cee Ronan

avatar

— paper hearts : 55
— registration date : 22/08/2017

MessageSujet: we push away the unimaginable /leigh   Ven 25 Aoû - 16:48

-cee&leigh-
We push away
the unimaginable.

Sa main vient remettre une mèche fugitive du chignon de la belle des îles. Elle laisse une trace de glaçage sur sa joue rose, celle d'une poupée d'autres terres, d'ailleurs. Son regard fixe intensément ces petites choses sucrées bombées. La crème se dépose dessus d'une main experte. Cette experte au visage tachée de gourmandise sucrée pose finalement définitivement sa poche à douille sur le plan de travail avant d'observer le résultat de ses heures en cuisine plus que matinales. Elle dépose le joli gâteau avec ses congénères dans la boîte en carton. Elle soulève la boîte soigneusement pour venir le déposer sur la table à quelques d'elle, déjà bien garni. Elle dépose la boîte au milieu, réarrange les roses dans le vase puis inspire un bon coup. Sous le coup d'excitation de la journée, son spécial day, elle sait qu'elle oublie quelque chose. Ne voyant que c'est sous son nez, ou plutôt sur sa joue, et se retourne vers le couloir. – LEIGH ! – Elle trépigne la gamine, elle attrape le pétard prêt à cracher des confettis, car aujourd'hui est un jour de célébration. Car aujourd'hui c'est leur jour. C'est le jour Raleigh et Cecilia et à personne d'autre. Alors qu'il entre dans la pièce elle fait exploser l'engin dans ses mains non sans un recule de surprise. – Happy meeting day, mon hérisson ! – Elle explose de rire. Cee rit aux éclats, emplit la pièce de son rire, remplit de monde de sa lumière, illumine l'univers de sa joie.



sur la table:
 

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my paths. And you’re always gonna be my paths.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigh Cordero

avatar

— paper hearts : 43
— registration date : 23/08/2017

MessageSujet: Re: we push away the unimaginable /leigh   Ven 25 Aoû - 17:26

Leigh se réveilla en entendant la douce voix de Cee hurler son nom. Il jeta un coup d'oeil à son réveil. C'était trop tôt pour lui, surtout après être rentré si tard. Mais sa colocataire, il n'aimait pas la faire attendre. Il aurait tout fait pour elle, même se lever alors qu'il est encore à moitié dans les bras de Morphée. Attrapant un jogging qui trainait par là, il se leva, l'enfila, et décida de rejoindre la jolie brunette au salon. Ils partageaient cet appartement depuis deux ans. Ils avaient prit leurs repères, leurs habitudes. Ils se connaissaient par coeur, ou presque. Il voyait Cee comme sa petite soeur, malgré les quelques années qu'elle avait de plus que lui. Ils partageaient cette passion qui les avait lié dès le début, de la musique et des comédies musicales. Maintenant ils partageaient cet amour, fort, presque fraternel, sans qu'ils ne se passent jamais rien entre eux. De la pure amitié, comme on en voit trop peu, de nos jours. Il entra dans la pièce, se passant la main dans ses cheveux bouclés pour les remettre en place, les yeux fronçaient tant la lumière du jour lui était désagréable. Bien sûr, il n'avait pas vu Cee. Juste là, son pétard dans les mains, prêt à lui fiche la trouille de sa vie. Et c'est ce qu'elle fit. Les confettis se mirent à tomber et virevolter dans les airs, tandis que Leigh dû se retenir de râler à cause du bruit du pétard. Mais il était bien trop heureux pour râler, malgré son caractère généralement ronchon à son réveil. Happy meeting day. Il le savait, il n'avait pas oublié la date. Il aurait pu, si c'était quelqu'un d'autre. Mais Cee vouait un culte à ces jours-là, et elle lui avait répété tellement de fois la date, que le jeune Portoricain l'avait finalement retenu sans le moindre effort. Happy meeting day, petite Cee. Un large sourire s'afficha sur son visage, alors qu'il s'approcha de la brunette, passe un bras autour d'elle et l'approchant de lui avant de déposer un baiser sur son front. Il connaissait trop peu de femmes comme lui. Douce, belle, gentille, talentueuse. Son cruel manque de confiance était clairement le seul défaut qu'il pouvait lui trouver. Il l'observa un instant, un léger sourire au coin des lèvres. Tu m'as fait des gâteaux ?demanda-t-il simplement, les yeux pétillants, comme à chaque fois qu'on parlait de nourriture. L'odeur l'avait aidé à deviner, tel un espion, mais c'était surtout le bout de glaçage sur sa joue, qui lui avait fait comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cee Ronan

avatar

— paper hearts : 55
— registration date : 22/08/2017

MessageSujet: Re: we push away the unimaginable /leigh   Ven 25 Aoû - 18:17

Une belle frayeur de bon matin, c’est comme se fouetter avec des orties, c’était douloureux mais si vivifiant. Elle se faisait rire, et se dit qu’elle était juste bête d’avoir fait péter un tel truc au réveil du portoricain et même de l’immeuble. Ses joues prennent une jolie teinte de rose profond, lui donnant un air immortel à la lumière du petit matin.  Avec les confettis dans l’air, l’appartement prend des airs de souvenirs mouvant comme dans cette œuvre ensorcelée. Une invention qu’aimerait tant voir Cee un jour. Puis les mots de Leigh la frappent en plein cœur. Il n’a pas oublié, voilà ce qu’elle se dit. Deuxième anniversaire. Deuxième célébration de ce jour. Si important pour Cecilia, cette enfant au cœur peut être bien trop tendre pour ce monde si brut, si violent. Les larmes lui montent, cette boule se forme, car Cee est ainsi. Touché par un rien. Un baiser de premier amoureux. Un câlin d’une mère à son enfant. Ou l’ultime, le suprême : une vidéo de chaton. Leigh c’est plus qu’un partenaire de jeu, plus qu’un compagnon en chanson. Leigh c’est ce frère qu’elle n’a jamais eu. Cette partie d’elle. Comme un puzzle de ces pièces que sont ses amis, voilà comment elle se voit Cecilia, en plus d’être l’éléphant de la troupe. Elle accueille son ami les bras ouverts et lui dépose après celui de Leigh, un baiser sur sa joue. Son air enfant fait briller de bonheur celui de Cee qui sautille sur place. Pourtant elle arrête aussitôt la remarque de son portoricain, gâchant toute la surprise. Son visage s’attriste, comme une cascade de bonheur qui se gèle par le temps. Elle perd de l’éclat, mais émet toujours une lumière tendre, celle de son aura. – Comment tu sais ? J’ai fait même fait en sorte de cuir les gâteaux hier quand tu étais sorti... – Son visage se mue, comme une toile toujours inachevée, une toile d’un artiste toujours insatisfait. Tantôt triste, tantôt adorablement boudeuse. Elle ouvre tristement le carton du milieu, laissant la vision d’adorables cupcake hérisson. Certains portent une fleur, d’autre un ruban, d’autre sont simplement des hérissons normaux. – J’en ai vu à Georgetown Cupcake, je voulais que tu en ais, même si je ne pouvais pas en prendre. J’espère qu’ils seront aussi bon. – Elle rit mal à l’aise. Comme d’habitude elle s’effrite, une toile craquelée qu’elle est la belle. Une toile tellement de potentiel mais qui n’est conscience que de la surface de ses capacités. – Et puis ceux-là sont personnalisés. Les petites fleurs c’est pour moi. Les tiens sont les plus beaux hérissons du monde… Et les nœuds Tina, même si elle ne peut pas être là. Je lui apporte ce soir. – Elle replace un des hérissons sucrés correctement, elle ne fait pas la maline Cee. Elle a si peur qu’il n’aime pas, qu’il trouve ça kitch, mais devant son regard d’enfant elle se détend. – Aller ouvre tes cadeaux ! – Elle trépigne, comme si c’était noël mais plus exciter que Leigh ouvre ses cadeaux que les siens.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my paths. And you’re always gonna be my paths.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigh Cordero

avatar

— paper hearts : 43
— registration date : 23/08/2017

MessageSujet: Re: we push away the unimaginable /leigh   Sam 26 Aoû - 20:10

L'appartement ressemblait à une vraie kermesse. Les enfants qui hurlent en moins. C'était mieux qu'une kermesse, au final. Parce qu'ils étaient que tous les deux, et ils pouvaient profiter. Leigh regarda rapidement autour de lui, remarquant rapidement les paquet et les fleurs. Il sourit un peu plus. C'était tellement Cee. Le jeune homme remarqua rapidement la mine attristé à son commentaire. Il venait de gâcher la joie qu'elle se faisait de le surprendre avec des gâteaux. Il s'en voulait. Quand apprendrait-il a tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler et de blesser les sentiments de la jolie Cecilia ? C'était typique de Leigh. Lorsqu'il y avait une bourde à faire, il y sautait dedans à pieds joins. Elle lui ouvrit le carton sur la table, révélant les fameux cupcakes. Il les regarde attentivement. Des hérissons. Ils sont beaux, Leigh ne s'attendait par à un travail si compliqué. Le brun les observe attentivement. Pendant une seconde, il se demande pourquoi ils ne sont tous pareil, mais Cee lui donne l'explication avant qu'il n'est le temps de poser la question à voix haute. Une phrase retient son attention. Non, un prénom. Tina. Certains sont pour Tina, et Cee doit les lui apporter. Tina ? répondit-il, en relevant la tête vers elle, un sourire aux coins des lèvres. Je peux venir avec toi, si tu veux. Après tout, c'est des hérissons, ça semble normal que je sois là. Ce n'est pas un mensonge, ça semble logique même. Mais s'il vient, c'est surtout pour voir la jeune femme. Cette très bonne amie de Cee, qui semble à peine supporter le Portoricain, alors que lui n'a d'yeux que pour elle, dès qu'elle est dans la pièce. Il aime la voir, lui faire des commentaires juste pour qu'elle s'énerve après lui. Ça le fait gentiment sourire, ça lui plait. Leigh regarde les paquets sur la table. Des cadeaux, bien sûr. Ce ne serait pas un anniversaire de rencontre s'il n'y avait pas des cadeaux. Voir les paquets lui rappelle que celui qu'il a acheté à la jeune femme est dans sa chambre, quelque part dans son sac. Il faut absolument qu'il aille le chercher. Mais d'abord, il doit ouvrir ses paquets. C'est Cee qui le demande, alors il ne peut pas le refuser. Je commence par lequel, alors ? demanda-t-il, son regard allant de la table à la jolie brune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cee Ronan

avatar

— paper hearts : 55
— registration date : 22/08/2017

MessageSujet: Re: we push away the unimaginable /leigh   Lun 4 Sep - 14:07

Elle le voit Cee. Elle a beau être naïve, elle n’est pas idiote. Elle voit le regard de Leigh pétillé comme le premier jour, où elle l’a trainé à la salle miteuse où elles répétaient pour des rôles secondaires. Il a toujours ce pétillement dans les yeux. Comme un enfant, car Leigh est comme Cee, ils sont des enfants. Elle s’en doute bien de la fameuse demande de Leigh. C’est toujours la même quand elle évoque sa meilleure amie, à son hérisson. – Si tu me promets de bien te tenir. Tu dois la laisser respirer, sinon elle va vouloir encore que je déménage et que je coupe les ponts. Tu dois vraiment être sage. – Elle a ce ton maternel, et pourtant un ton amusé, car elle aime bien les voir ses amis rirent, s’ennuyer, et s’aimer. Surtout s’aimer. Même si Tina hurle l’inverse, Leigh remporte toujours du terrain, mais ça Cee par sista’s code elle se tait et ne dit rien à Leigh. Mais aujourd’hui c’est leur jour, leur jour à eux deux seulement. Ce jour où il a sonné à sa porte pour une colocation dont Cee avait éperdument besoin après avoir été lâché par son ancien amant/colocataire qui s’était barré sans payer. C’est un jour où Cee prend soin comme jamais de cet ami important à son cœur. Elle n’attend rien de plus qu’un sourire, car Cee est ainsi. Simple et généreuse. – Celui que tu veux ! De toute manière tout est pour toi alors prend ce que tu veux ! – Pourtant, trahissant ses paroles elle désigne d’un coup de menton le grand rectangle, avec un sourire entendu. Impatiente, elle ne sait pas se contenir, et sautille sur place. Un véritable noël, où elle est le vieux monsieur à la haute pleine de cadeaux. Elle attrape alors un cupcake à son effigie et plonge son index dans la crème et la mange d’un air ailleurs. – Au fait comme l’an dernier tu as le droit à un souhait. Tu peux me demander n’importe quoi. – Elle regarde son cupcake, très fière du goût de ce dernier, et repose son regard sur Leigh comme piquée par une piqure de rappel façon Tina. – Ah oui Tina m’a demandé, même ordonné selon ses dires, que tu n’as rien droit de me demander sur elle, ou en rapport à elle. Enfin je ne comprends pas pourquoi, vu que tu peux demander ce que tu veux qui n’a aucun rapport avec elle. – Grande naïve elle est la Ronan. Mais qui lui en voudrait au fond.

_________________
You’re wrong about us being on different paths. We’re not on different paths. You’re my paths. And you’re always gonna be my paths.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
we push away the unimaginable /leigh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: — BOSTON :: downtown-
Sauter vers: